> Questions aux experts > Le congé paternité – quelles nouveautés pour les entreprises ?

Le congé paternité – quelles nouveautés pour les entreprises ?

Dès le 1er janvier 2021, les pères peuvent disposer de deux semaines de congé paternité dans les six mois qui suivent la naissance, d’un seul tenant ou sous forme de journées isolées.

Pour avoir droit à l’allocation de paternité, le travailleur devra avoir été assuré obligatoirement à l’AVS durant les 9 mois qui précèdent la naissance. En tant qu’employeur, vous devez demander l’allocation pour perte de gain auprès de la caisse de compensation, car elle n’est pas versée automatiquement. Elle est versée par la caisse de compensation sous la forme d’indemnités journalières soit directement au père soit à son entreprise. Le montant correspond à 80 % du revenu moyen de l’activité lucrative avant la naissance de l’enfant, mais au maximum 196 francs par jour.

Le congé paternité n’est pas considéré comme une période de protection contre le licenciement : si vous résiliez le contrat de travail, le délai de congé est prolongé du nombre de jours de congé de paternité restants.