> AVE > Actualités > Prises de position > L’AVE soutient la LcAT

L’AVE soutient la LcAT

COMMUNIQUE DE PRESSE

L’Association valaisanne des entrepreneurs (AVE) dit oui à la modification partielle de la loi d'application cantonale (LcAT) de la loi fédérale sur l'aménagement du territoire (LAT). L’AVE estime qu’il s’agit d’un pas certes douloureux à franchir, mais nécessaire pour poursuivre le développement économique de notre canton.

L’AVE salue le travail effectué par le Gouvernement et le Parlement pour dégager la solution la moins dure possible grâce à la création du périmètre d’urbanisation. Cet outil novateur prend en compte les besoins en développement pour les 25 à 30 prochaines années, permettant ainsi de réduire de moitié la surface à dézoner. Contesté, ce dézonage est inscrit dans la loi fédérale en vigueur depuis le 1er janvier 2016.

De plus, le projet, en élargissant le droit à des indemnisations, instaure une solidarité bienvenue entre les propriétaires lésés et les autres citoyens ou communes.

Dire oui à la révision de la LcAT permettra d’éviter l’insécurité juridique qui est la pire des choses pour les entrepreneurs et l’économie.

Les effets néfastes de la loi s’appliquent déjà et leurs effets sont concrets. En effet, Le Tribunal fédéral, en reconnaissant le droit de recours aux associations écologiques et aux privés, permet de stopper tout projet tant que la loi cantonale n’aura pas été mise en conformité avec la loi fédérale et son plan directeur homologué par la Confédération. Le dernier délai pour ce faire est fixé au 1er janvier 2019. Passé cette date, plus aucun développement territorial ne sera possible, tant en plaine qu’en montagne.

Tenant compte de tous ces éléments, l’AVE recommande donc fortement de glisser un «oui» dans l’urne le 21 mai prochain.

Sion, le 2 mai 2017

 

Relations médias

Serge Métrailler, directeur de l’AVE, 079 794 66 34

 

En savoir plus

COMMUNIQUE DE PRESSE - LAT : LOI CANTONALE D'APPLICATION